ANCE-Togo accueille un expert de l’U.S. Fish and Wildlife Service

Dr Thomas E.J. Leuteritz, Expert Biologiste de la division de l’Autorité Scientifique de l’U.S. Fish and Wildlife Service en visite de travail à l’ONG ANCE-TOGO ce lundi 14 Novembre 2016 dans le cadre d’une mission de prospection sur la mise en œuvre de la Convention CITES au Togo.
Cette mission de prospection de l’Expert Biologiste américain s’inscrit dans le cadre du programme « Science Follow ». Cette visite préliminaire vise à rassembler les informations des différentes parties prenantes sur la mise en œuvre de la Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et Flore Sauvages Menacées d’Extinction (CITES) au Togo. Elle consiste à diagnostiquer les obstacles à la mise en œuvre de la CITES au Togo. Le choix de la visite de l’ONG ANCE-Togo s’explique par son implication effective dans la protection de la biodiversité et surtout dans la lutte contre le trafic illicite des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.
Sur la question des obstacles liés à la mise en œuvre de la Convention CITES au Togo en effet, l’ANCE-Togo est partie de ses expériences de terrain pour relever les problèmes tels que la faiblesse du carde juridique et institutionnelle, l’ineffectivité du mécanisme de coordination, l’absence du comité scientifique, la faiblesse de ressources techniques, matérielles et financières, faible capacité de certains agents de l’Etat, la corruption, etc.
La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) est un accord international entre Etats. Elle a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent. La CITES est un accord juridiquement contraignant, c’est-à-dire les Etats qui acceptent d’être liés par la Convention sont tenus de l’appliquer. Elle regroupe actuellement 183 Parties dont le Togo. D’après une décision récente de la Conférence Des Parties, les Etats ayant plus de 25 ans qui n’appliquent pas totalement CITES seront sanctionnés.
Le directeur exécutif de l’ANCE-Togo, Dr Ebeh Fabrice, salue l’expertise américaine pour aider le Togo à se conformer à cette importante convention pour la sauvegarde de notre biodiversité et la conservation de nos ressources naturelles. Il souhaite invité l’expert à revenir comme prévu en début 2017 pour poursuivre le diagnostic et formuler des actions et fournir l’appui technique nécessaire au Togo.

 

À VOIR AUSSI

Séminaire international sur le paquetage neutre en Angleterre

Dans le souci de promouvoir le conditionnement neutre des produits du tabac,  l’International Legal Consortium ...