Accueil > Actualités > Quatre exploitants illégaux de bois condamnés à des peines d’emprisonnement

Quatre exploitants illégaux de bois condamnés à des peines d’emprisonnement

Les nommés SITA Inoussa, PONTOM Eric, PATALA Yao et NIMON Abalo Mensah ont été jugés et condamnés à des peines d’emprisonnement et à des dommages et intérêts par le Tribunal de Première Instance de Sokodé le 27 Janvier 2016.

En effet, les sus nommés ont été arrêtés en flagrant délit de coupe illégale de huit (08) grands arbres de « Pterocarpus Erinaceus» communément appelé Faux Teck dans le Parc National Fazao-MalfaKassa le 14 Novembre 2015 par les Éco gardes de la Fondations Franz-Weber, en collaboration avec le projet ANCE-TOGO/TALFF et la Gendarmerie locale. Leur complice, le sieur YAO s’est enfui lors de leur interpellation.
Jugés contradictoirement en audience publique par la chambre correctionnelle du Tribunal de Première Instance de Sokodé le Mercredi 27 janvier 2016, les nommés SITA Inoussa, PONTOM Eric, PATALA Yao et NIMON Abalo Mensah ont été déclarés coupables de coupe illégale de bois dans une aire protégée. Ils ont été condamnés à 6 mois de prison dont 2 mois ferme et 4 mois de mise en liberté sous contrôle judiciaire. En outre, les intéressés ont été condamnés à payer treize millions six cents milles (13600000) de Francs CFA des dommages et intérêts. Enfin, un mandat d’arrêt a été lancé contre le nommé YAO en fuite.

Cette condamnation qui est une des rares en matière d’exploitation illégale du bois au Togo, est le résultat du suivi effectif du dossier par l’ONG ANCE-TOGO et son avocat Me DJAFALO Kokoum. Cette décision crée une jurisprudence en ce sens que la plupart des dossiers de trafic illégal de bois ont toujours fait l’objet de transaction c’est-à-dire le fait pour l’agent assermenté d’appliquer une amende forfaitaire et de clore le dossier sans décision de justice.

article-talff-finJanvier

À propos ONG ANCE-TOGO

À VOIR AUSSI

Vote du Budget 2017 : L’ANCE-Togo dénonce la faible contribution des entreprises publiques

Conformément à la Loi organique N°2014-013 du 27 juin 2014 relative aux Lois de Finances, ...

Un commentaire

  1. Mes vives et sincères felicitations à l’ensemble des agencies répressives, la procurature et la justice Togolaises et les ONGs de conservation pour cet engagement collective inconditionnel à combattre fermement les crimes environnementaux au Togo et partant dans le continent african. Cet éveil très encourageant mériterait bien d’être soutenu et renforcé. Nous avons tous la responsabilité collective du maintien des équilibres écosystemiques, la sauvegarde et la gestion durable des ressources naturelles vitales à notre existence, nos économies, notre culture et le bien être au quotidien de nos communautés. L’Exploitation illicite de la ressource, notamment par la coupe illégale du bois, le braconnage d’animaux, la pêche illicite et le commerce illégal des spécimenes qui en résulteraient, doit être réprimée et punie sevèrement. Les lois et règlements en cette matiére devraient en disposées rigoureusement. Je vous encourage à maintenir le momentum. Félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *