Accueil > Actualités > Le Parc Fazao-Malfakassa: un patrimoine au cœur des massacres

Le Parc Fazao-Malfakassa: un patrimoine au cœur des massacres

L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement a organisé une conférence de presse le 25 février 2016 à la chambre de commerce et de l’industrie du Togo réunissant 71 journalistes de la presse nationale et internationale et du représentant de l’Union Européenne sous le thème «Rompre avec le silence: le massacre des espèces de Faune et de Flore dans le parc Fazao-Malfakassa».
La conférence de presse a pour but de porter à l’attention du public la délicate information relative à l’abattage massif des espèces de faune et de flore dans le parc Fazao-Malfakassa à la suite du départ de la fondation Franz Weber dont le contrat de gestion signé depuis 1990 n’a pas été renouvelé. Les quatre mots forts utilisés par le conférencier, Dr EBEH Fabrice, Directeur Exécutif de l’ONG ANCE–Togo pour dénoncer la délicate situation qui prévaut dans ce parc sont le massacre, la corruption, le trafic et le désastre.
Cette conférence de presse fait suite à la mission d’investigation réalisée par cette ONG de développement durable sur la gestion actuelle du parc par le conservateur nommé par le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF). Les résultats de cette enquête ont révélé des résultats catastrophiques. On note entre outre, des centaines de troncs d’arbres coupés et entreposés dans le parc, l’abattage anarchique des animaux et la commercialisation explosive de la viande de brousse issue des espèces animales illégalement abattues dans le parc; l’explosion du braconnage des animaux. Bref, le parc est devenu un grand lieu de trafic.

Selon Mr EBEH Fabrice, «il est inconcevable et absurde que le gouvernement laisse partir le gestionnaire du parc alors qu’il n’a pas trouvé mieux et qu’en état actuel le MERF est incapable d’assurer la gestion du parc lui-même».
Face à ce dégât écologique, le conférencier a formulé plusieurs recommandations à l’endroit du MERF et des partenaires techniques et financiers telles que ; renouer d’urgence le contact avec la Fondation Franz Weber ou confier la gestion transitoire à un opérateur (une ONG ayant cette capacité, une organisation ou à une fondation spécialisée avec un cahier de charges bien précis), organiser des campagnes de sensibilisation au profit des populations riveraines et lancer un appel d’offre international pour le recrutement d’un gestionnaire du parc dans les meilleurs délais.

L’ONG ANCE- Togo a demandé à l’Union Européenne de faciliter un dialogue de haut niveau entre tous les acteurs dans les brefs délais afin de limiter les dégâts et sauver du gouffre ce patrimoine commun des Togolais.

À propos ONG ANCE-TOGO

À VOIR AUSSI

L’ANCE évalue la mise en œuvre de l’interdiction de fumer dans les lieux publics au Togo

La loi n°2010-017 relative à la production, à la commercialisation, à la consommation des cigarettes ...