Accueil > Actualités > L’ANCE-Togo plaide pour l’allocation d’un budget pour la lutte contre le tabagisme au Togo

L’ANCE-Togo plaide pour l’allocation d’un budget pour la lutte contre le tabagisme au Togo

La faiblesse du budget annuel pour la lutte anti-tabac au Togo, constitue un sérieux frein à cette lutte et compromet les chances d’atteinte des objectifs fixés dans la stratégie nationale de lutte contre le tabagisme (2016-2020). C’est dans cette perspective que l’ONG ANCE-Togo et le programme national de lutte contre le Tabac du Togo plaident conjointement pour l’allocation d’un budget anti-tabac 2017.

Même si le Togo est un bon élève en matière de mise en œuvre de la Convention-Cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac (CCLAT) et de lutte contre le tabagisme en Afrique, la faiblesse du budget annuel alloué au programme national de lutte contre le tabagisme est un frein à l’atteinte des résultats escomptés, malgré la bonne volonté et le dynamisme du personnel de ce programme. Le tabagisme étant un facteur de risque de six des huit maladies non transmissibles, cette lutte nécessite la mobilisation d’énormes moyens financiers et doit être annuellement soutenue par le budget de l’Etat.

En effet selon l’OMS, le tabagisme est à l’origine de plus de six millions de décès dans le monde chaque année dont plus de six cent mille décès sont dûs à l’exposition à la fumée du tabac. La fumée du tabac contient plus de 4000 substances chimiques parmi lesquelles la nicotine, des irritants, des produits toxiques (monoxyde de carbone etc.) et plus de 50 substances qui peuvent provoquer ou favoriser l’apparition des cancers, des maladies respiratoires chroniques et des accidents vasculaires cérébraux. Au Togo, le taux de prévalence de la consommation du tabac est de 8.5% ce qui représente plus de 600.000 togolais qui consomment ce produit d’une manière ou d’une autre.

L’objectif de notre plaidoyer auprès des autorités togolaises est de faire comprendre au Gouvernement le bien fondé d’allouer un budget pour soutenir cette lutte contre le tabagisme et préserver une meilleur santé au togolais.

L’ANCE-Togo a adressé plusieurs courriers aux autorités jouant un rôle capital dans les questions du budget annuel de l’Etat. Ces courriers présentent en détail les conséquences du tabac et la nécessité pour le Gouvernement d’allouer un budget pour soutenir la lutte contre cette épidémie. Parmi les autorités à qui ces courriers ont été envoyés et des suivis effectués, on compte le Premier Ministre, le Ministre de l’Economie et des Finances et le Responsable de la cellule budget du Ministère de l’Economie et des Finances et les parlementaires.

Pour Mr. ODJI K. Clément, Chef de département santé de l’ONG ANCE-Togo, ce plaidoyer annuel vient toujours à point nommé, mais il déplore avec indignation que souvent le budget alloué par le gouvernement aux programmes de lutte contre les Maladies Non Transmissibles (MNT) au sein duquel est logée la lutte contre le tabagisme est trop insignifiant et ne permet pas d’atteindre les objectifs cibles. Il invite vivement les autorités togolaises et notamment les parlementaires qui étudient en ce moment le budget 2017, d’accroître le budget pour les MNT et en particulier la lutte anti-tabac en 2017

À propos ONG ANCE-TOGO

À VOIR AUSSI

budget2

Vote du Budget 2017 : L’ANCE-Togo dénonce la faible contribution des entreprises publiques

Conformément à la Loi organique N°2014-013 du 27 juin 2014 relative aux Lois de Finances, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *