Accueil > Actualités > LUTTE COMMUNAUTAIRE CONTRE LES DROGUES AU TOGO : ANCE, CNAD ET CADCA LANCENT LES ACTIVITES A LOME

LUTTE COMMUNAUTAIRE CONTRE LES DROGUES AU TOGO : ANCE, CNAD ET CADCA LANCENT LES ACTIVITES A LOME

La Coalition Anti-Drogue des Communautés d’Amérique (CADCA) a développé et mis en œuvre une approche communautaire de lutte contre les drogues dans plus de vingt-trois pays dans le monde. Dans le but de mettre en œuvre cette approche au Togo, l’ONG ANCE-Togo, sur recommandation du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile et du Comité National Anti-Drogue (CNAD), met en œuvre ce projet pilote dans deux communautés à Lomé. Les premiers ateliers de formation ont eu lieu les 09 et 10 janvier 2017 à Agbalépédogan au siège de l’ANCE-Togo et les 11 et 12 janvier 2017 à Kégué à l’hôtel le Plaisir.

Cet atelier de renforcement des capacités des volontaires de l’initiative pilote des coalitions communautaires anti-drogue sur la prévention des troubles liés à la consommation des substances psychoactives dans lesdits quartiers, fait partie d’une série d’ateliers de développement des capacités des volontaires qui comprend onze (11) modules.
L’objectif général de cet atelier est de promouvoir la prévention et la lutte contre les drogues illicites, l’abus d’alcoolet la consommation du tabac au sein des communautés.
Les objectifs spécifiques sont : (i)Renforcer les capacités de soixante-dix (70) à quatre-vingt (80) volontaires des communautés d’Agbalépédogan et de Kégué sur les éléments essentiels du développement de la coalition communautaire notamment le diagnostic communautaire, le développement des capacités au sein des communautés, la planification des actions, la mise en œuvre de la stratégie/actions et l’évaluation et (ii) Fournir une assistance logistique et matérielle au déroulement des formations des coalitions.
Afin de permettre aux communautés de mettre en place des coalitions de prévention des troubles liés à la consommation des substances psychoactives, CADCA a mis en œuvre une stratégiebasée sur  le diagnostic, qui consiste à recueillir des données pour définir les problèmes, les ressources et l’aptitude d’une zone géographique à répondre aux besoins et combler les lacunes ; la capacité, c’est-à-dire mobiliser et/ou renforcer la capacité d’une zone géographique à répondre aux besoins ;la planification qui permet de développer un plan stratégique global incluant une politique, des programmes et des pratiques en créant un plan logique et soutenu par le recueillement de données afin de résoudre les problèmes identifiés dans le diagnostic ; la mise en œuvre, qui consiste à mettre en œuvre des programmes, des politiques et des pratiques de prévention qui sont fondés sur des données empiriques ; l’évaluation, qui consiste à mesurer l’impact du Cadre Stratégique de Prévention (CSP), ses programmes, ses politiques et ses pratiques et enfin la durabilité, qui consiste à pérenniser les activités inclues dans le plan stratégique.
Durant ces deux (02) jours de formation dans chaque communauté, les volontaires issus des douze (12) secteurs à savoir les adolescents/jeunes ; les parents, les affaires et commerce ; les médias ; l’éducation publique et privée ; les organismes servant les jeunes ; les organisations religieuses et fraternelles ; la justice ; les groupes civiques ; les professionnels de la santé ; les organismes gouvernementaux et les ONGs dédiées à la lutte contre la toxicomanie ont été entretenus par les deux experts formateurs de CADCA qui sont M. Benoît DAGADU et Dr EDWARD Hernandez.
Les participants ont été formés sur les modules suivants : (i) l’aperçu sur la prévention et le renforcement de la coalition et (ii) le diagnostic communautaire.
Cette formation a permis à ces volontaires de comprendre la notion d’une coalition communautaire, les stratégies de prévention, le bien fondé d’un diagnostic communautaire afin d’identifier les drogues consommées, les lieux de consommation et les personnes qui les consomment dans les deux (02) communautés.
Les formateurs ont été charmés et très enthousiasmés par l’ambiance qui a régné pendant la formation, les débats et les séances de travaux de groupe ; ce qui a facilité la transmission des connaissances et le partage d’expériences.Rappelons que cette formation des volontaires n’est qu’une étape de la série des modules programmés.
L’atelier a démarré par le mot de bienvenue du Dr Fabrice EBEH, Directeur Exécutif de l’ANCE-Togo ; ont suivi les mots introductifs des deux chefs traditionnels des quartiers d’Agbalépédogan et de Kégué, des représentants de CADCA, du Commandant AMAYI Kossi, Secrétaire Permanent de CNAD et du Lieutenant-colonel BARAGOU Bamana, représentant du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civilqui a ouvert les travaux des deux ateliers.
Le Directeur Exécutif de l’ANCE-Togo, Dr Fabrice EBEH se dit satisfait de la qualité et de l’expertise dont ont fait preuve les formateurs de CADCA durant ces séances de formation. Il a également salué le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile et le CNAD pour la confiance portée à son organisation pour abriter et mettre en œuvre ce projet pilote au Togo et a réaffirmé son engagement et celui de son organisation à soutenir les efforts du gouvernement à lutter contre les drogues au Togo.Il a exhorté enfin les participants à bien utiliser les connaissances acquises pour promouvoir des communautés saines, sans drogues au Togo

À propos ONG ANCE-TOGO

À VOIR AUSSI

ANCE-TOGO plaide pour une meilleure gouvernance des tics

Ce mercredi 15 mars, le monde entier célèbre pour la 34è fois consécutive, la journée ...