Des abeilles au secours des éléphants, le nouveau projet de développement durable de l’ANCE-Togo

Aidez-nous à mettre fin aux conflits entre les villageois et les éléphants au Togo grâce aux abeilles ! Les éléphants ont peur des abeilles. Lorsqu’ils rencontrent des ruches, ils font demi-tour et laissent les plantations et les fermes tranquilles. La paix est assurée.

Chaque jour en moyenne, 96 éléphants sont tués à cause du braconnage dans le Monde, soit un éléphant toutes les quinze minutes. Le chiffre annuel est évalué à 30 000. La vente illégale d’animaux sauvages est le troisième plus gros trafic du Monde avec un chiffre d’affaires de près de 213 milliard de dollars. De l’Amazonie à l’Indonésie, de l’Afrique à l’Asie, la crise est planétaire. La situation est préoccupante et en pleine augmentation. Il faut prendre des mesures drastiques. C’est pourquoi l’ANCE-Togo lutte activement contre la criminalité faunique et en particulier le trafic d’ivoire à travers son projet TALFF (Togo Application de la Loi sur la Faune et la Flore).

Malheureusement, les conflits entre villageois et éléphants aggravent plus encore cette réalité insoutenable. A ce titre, afin de réduire les drames des deux côtés, l’ANCE-Togo se lance dans un projet original afin d’apporter une solution économique, écologique et sociale « Des abeilles au secours des éléphants » qui a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays d’Afrique et d’Asie. Ce projet de développement durable est actuellement financé par financement participatif sur la plateforme suivante : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/des-abeilles-au-secours-des-elephants-au-togo

Le coût total du projet, intégrant la construction des ruches, des clôtures, la formation en apiculture des villageois, les transports, l’hébergement, est évalué à 100 millions de francs CFA (150 000 €). Le premier objectif de 658 000 francs CFA (1000 €) fut atteint en 24 heures seulement ! Poursuivons la collecte jusqu’au 31 août afin de concrétiser à grande échelle ce projet qui concerna une centaine de villages autour des deux grands parcs du Togo, à savoir le parc de l’Oti-Keran-Mandouri et le parc Fazao-Malfakassa.

Nous comptons sur vous pour nous aider à concrétiser ce projet afin de sauver les éléphants et développer le miel togolais labélisé « ami des éléphants ». L’aventure ne fait que commencer !

À VOIR AUSSI

Séminaire international sur le paquetage neutre en Angleterre

Dans le souci de promouvoir le conditionnement neutre des produits du tabac,  l’International Legal Consortium ...