Journée Mondiale Sans Tabac : L’ANCE et le ministère de la santé en conférence de presse

Placée sous le thème «le tabac – une menace pour le développement », la Journée Mondiale Sans Tabac 2017, a été conjointement célébrée par le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, l’OMS-Togo et l’ANCE-Togo à travers une conférence de presse organisée le 31 mai 2017 au profit des journalistes. Cette conférence de presse a eu lieu à la salle de réunion de la division de l’épidémiologie du Ministère de la Santé et a connu la présence de vingt cinq participants essentiellement issus des médias publics en l’occurrence la TVT, ATOP, Radio Lomé et Togo presse et privés tels que Alternative, Radio Zéphyr et Pyramide FM.

Avec l’appui technique et financier de l’OMS-Togo, les activités marquant la célébration de la journée mondiale de lutte contre le tabac a pour objectif principal d’informer les médias sur le thème de l’année qui est « le tabac-une menace pour le développement ».

Cette conférence de presse a été conjointement animée par Dr EBEH Fabrice, Directeur ANCE-Togo, Dr KUMAKO Vincent, Coordinateur du programme national de lutte contre le tabac et M. TAMAKLOE Mawuli Gerson de l’OMS-Togo.

Selon tous ces orateurs, le tabagisme provoque actuellement près de huit millions de décès prématurés dans le monde chaque année et constitue une menace pour  nous tous, indépendamment du sexe, de l’âge, de la race, de la culture et de l’éducation. Il entraîne des souffrances, la maladie et la mort, appauvrit les familles  et affaiblit les économies nationales. Les coûts du tabagisme pour l’économie sont considérables en raison des coûts accrus des soins de santé. En outre, le tabagisme aggrave les inégalités en santé et la pauvreté, car les personnes les plus pauvres consacrent moins de ressources aux besoins essentiels tels que les denrées alimentaires, l’éducation et les soins de santé. Il est à noté que 80% des décès prématurés dus au tabagisme surviennent dans les pays à revenu faible et intermédiaire, comme le Togo, qui ont plus de difficultés à atteindre les objectifs de développement.

Au Togo, l’enquête Questionnaire Unifié sur les Indicateurs de Base du Bien-être (QUIBB), réalisée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en 2006 a montré que le tabagisme touche plus le monde rural que le monde urbain. Cette enquête révèle que  91% des personnes vivant dans le monde rural au Togo sont des fumeurs contre 9% en monde urbain. Cette même enquête indique que le taux d’incidence de la pauvreté est estimé à 61,7% de la population, soit environ 3,24 millions d’individus répartis en 535,486 ménages.

La conférence de presse a pris fin après une série de questions réponses. Les conférenciers ont recommandé aux journalistes de relayer l’information auprès de la population à travers leurs différentes publications ou diffusions.

À VOIR AUSSI

L’ANCE présente les résultats de la collecte des données sur l’interdiction de fumer  dans les lieux publics

Courant février et mars 2017, l’ANCE-Togo avec l’assistance de ses volontaires a mené une activité ...