La CEDEAO et l’ONUDC renforcent les capacités des jeunes sur la lutte anti-drogue

Dans le cadre d’un appui financier de l’Union Européenne pour former les représentants des médias et d’organisations/réseaux dirigés par les jeunes pour lutter contre le trafic de stupéfiants, les crimes organisés et la toxicomanie en Afrique de l’Ouest, la commission de la CEDEAO a organisé, en collaboration avec l’ONUDC, un atelier de formation du 05 au 06 Juillet à Abuja (Nigéria).

Cette rencontre a connu la participation des experts des médias et des professionnels de niveau intermédiaires dans les tenues imprimées et audiovisuelles des Etats membres de la CEDEAO, des représentants des organisations/réseaux dirigés par les jeunes, de l’Union Africaine, de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et les Crimes (ONUDC) et des organisations de la société civile.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre a été présidée par Dr. SINTIKI T. UGBE, Directrice chargée des jeunes et du contrôle de drogue à la commission des affaires sociales de la CEDEAO. L’objectif de cet atelier est de promouvoir un partenariat solide entre les organisations pour faire face aux problèmes complexes du trafic de stupéfiants, de l’usage des drogues illicites et des crimes organisés connexes en Afrique de l’Ouest.

Durant les deux jours de l’atelier, les experts de la CEDEAO et ceux de l’ONUDC ont fait des présentations sur les programmes de prévention et d’intervention qui peuvent être mis en cascade dans les communautés. Ainsi, trois thèmes ont été développés par différents experts à savoir «  Drogues, Jeunesse et Médias: Etats des lieux et contribution de l’ONUDC à la prévention de l’usage et au traitement de l’addiction basés sur les preuves » présenté par M. Babacar DIOUF, Chargé de Programme en Réduction de la Demande de Drogue ; le second thème qui a porté sur « Comprendre le problème de la drogue pour une prévention et un contrôle efficace » a été présenté par Dr Daniel Akwasi AMANKWAAH, Directeur Principal du Programme Agent d’Application de la loi sur la drogue et Coordonnateur de Projet à la Commission de la  CEDEAO et la troisième présentation faite par Dr Okorodudu Eseyan du Département Démocratie et Bonne Gouvernance de la CEDEAO a porté sur « Lien entre la corruption et le trafic de drogue: Rôle des Médias ».

Au cours des activités, les participants ont été subdivisés en deux groupes pour débattre  des défis pratiques et proposer des solutions. Les représentants des jeunes dirigés par Dr AKINOLA et le groupe des représentants des médias par Dr Daniel AMANKWAAH. A l’issu des travaux de groupes plusieurs recommandations ont été formulées.

L’atelier a pris fin sur une note de satisfaction globale de tous les représentants des pays membres de la CEDEAO. Le représentant de l’ANCE-Togo Mr Sadath Mourtala, Coordinateur du projet anti-drogue, a félicité la Commission de la CEDEAO pour l’organisation dudit atelier qui vient à point nommé pour renforcer les capacités de  son institution en matière de prévention et de lutte contre les drogues et promet de mettre en application les compétences acquises dans le cadre de l’approche communautaire de lutte contre les drogues en cours de mise en œuvre à l’ANCE-Togo.

À VOIR AUSSI

ANCE, CNAD ET CADCA renforcent les capacités des coalitions anti-drogues

L’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo) en collaboration avec la Coalition Anti-Drogue des ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *