LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE FAUNIQUE AU TOGO: Deux trafiquants de trophées d’hippopotame aux mains de la Police Judiciaire

Les agents de la Direction Central de la Police Judiciaire et l’équipe TALFF de l’ONG ANCE-Togo ont mené une opération à Lomé, dans l’après midi du vendredi 23 septembre 2016, qui a conduit à l’arrestation de deux trafiquants de trophées d’hippopotame.

Deux togolais nommés AMAKEY Akouété et GBENAKOU Koffi, ont été pris vendredi 23 septembre à 16h18mn en flagrant délit de commercialisation de douze (12) dents, quatre (04) têtes et de quinze (15) ossements d’hippopotame, une espèce intégralement protégée au Togo. Au regard de la quantité saisie, l’on peut affirmer sans ambigüité qu’au moins quatre (04) hippopotames ont été abattus. Ceci constitue une perte énorme pour l’écotourisme togolais.

Pour rappel, l’hippopotame est classé parmi les espèces emblématiques menacées d’extinction au Togo, ce qui explique la protection renforcée dont il fait l’objet. Ainsi, son abattage, sa détention, son transport et sa commercialisation sans autorisation sont formellement interdits et punis par les dispositions du nouveau code pénal, de la loi-cadre sur l’environnement et du code forestier togolais.
Suite à leur arrestation, les mis en cause ont été conduits à la Direction centrale de la Police Judiciaire où un procès verbal a été dressé conformément à la loi en attendant leur première comparution devant le Procureur de la République pour la suite des procédures. Affaire à suivre.

« Luttons contre la criminalité environnementale, sensibilisons les citoyens à la protection des espèces menacées d’extinction »

hypo-talff-rapport-akomedi

À VOIR AUSSI

Séminaire international sur le paquetage neutre en Angleterre

Dans le souci de promouvoir le conditionnement neutre des produits du tabac,  l’International Legal Consortium ...