Lutte contre les drogues au Togo: ANCE sensibilise les acteurs de la société civile

Dans le cadre de la Journée internationale des Nations Unies contre l’Abus et le Trafic des Drogues célébrée chaque 26 Juin et la commémoration de la 4ème édition de la Journée d’Action Mondiale «Soutenez. Ne punissez pas», l’ONG Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo) a réuni le mardi le 28 Juin 2016 à l’hôtel Merlot, les acteurs de la société civile togolaise œuvrant dans la lutte contre les drogues à une conférence de presse à Lomé autour du thème « prise en charge des personnes en relation avec les drogues au Togo ».

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre a été présidée par M. TEOU-TEOU Essoham, membre du Conseil d’Administration de l’ANCE-Togo. Dans son allocution, il a remercié l’assistance pour sa présence et espère que cette rencontre constituera un cadre idéal de partage d’expérience entre les acteurs. Ensuite, le Commissaire Awal Kassim MAMAH, Chef des Opérations à l’Office Central de Répression du Trafic Illicite de Drogues et du Blanchiment (OCRTIDB) au Ministère de la sécurité, a fait une communication sur l’abus des drogues au Togo. Dans son intervention, il a d’abord présenté les différentes drogues avec leur classification et méfaits, les modes opératoires des trafiquants et leurs itinéraires, la provenance de ces stupéfiants et leurs destinations. Ensuite, il a relevé les efforts déployés par les autorités togolaises pour lutter contre ce fléau à dimension internationale. Sur ce point, il a cité la création du Comité National Anti-drogue (CNAD), de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite de Drogues et du Blanchiment (OCRTIDB), d’une Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF), l’adoption d’une loi sur le contrôle des drogues, d’une autre sur le blanchiment des capitaux, d’un Plan d’Action National anti-drogue, la mise en œuvre du Programme National de Modernisation de la Justice et la ratification de toutes les conventions internationales relatives à la lutte contre la drogue et la corruption.
Enfin, le Communicateur a indiqué que l’Afrique de l’Ouest et principalement le Togo de par sa situation géographique, constitue une plaque tournante du trafic des drogues vers l’occident. Selon lui, la pauvreté ambiante est la principale cause de ce trafic illicite.

Par cette initiative, l’ANCE-Togo entend non seulement contribuer à la réduction du taux de décès lié à l’usage des drogues et promouvoir une meilleure prise en charge des personnes en relation avec les drogues au Togo, mais aussi et surtout, informer et sensibiliser les acteurs de la société civile sur la prise en charge des personnes en relation avec les drogues. Il faut noter que cette rencontre a connu la participation de cinquante journalistes issus de la presse privée et publique.

À VOIR AUSSI

Séminaire international sur le paquetage neutre en Angleterre

Dans le souci de promouvoir le conditionnement neutre des produits du tabac,  l’International Legal Consortium ...